Prix de thèse UBx 2020

Les prix de thèse, remis dans le cadre de l’IdEx de l’université de Bordeaux, ont été créés afin d’encourager la qualité des travaux et des thèses et motiver les jeunes chercheurs par la distinction des meilleurs travaux doctoraux, tant fondamentaux qu’appliqués.

  • 09/07/2020

Résultats des auditions

64 docteurs toutes disciplines confondues avaient candidaté pour le prix de thèse 2020 remis dans le cadre de l’IdEx Bordeaux, organisé par le collège des écoles doctorales. Après une présélection des écoles doctorales, 9 docteurs ont été auditionnés le 18 juin 2020 par un jury international composé d’enseignants-chercheurs, représentatif des trois grands champs disciplinaires. A l’issue des auditions, 4 jeunes docteurs de l’université de Bordeaux ont été récompensés, pour l’excellence de leurs travaux soutenus en 2019.

Le Prix « Sciences humaines et sociales »

Basilie CHEVRIER, école doctorale Sociétés, politique, santé publique, pour ses travaux de recherche portant sur l’« Approche longitudinale de l'ajustement psychosocial des étudiants primoentrants en contexte universitaire : une question de transition vers l'âge adulte » thèse dirigée par Lyda LANNEGRAND (Laboratoire de Psychologie).

Le Prix « Sciences et technologies »

Long NGUYEN, école doctorale Sciences chimiques, pour ses travaux de recherche portant sur la « Cristallochimie d’oxyphosphates fluorés de vanadium : De l’étude de leur structure à leurs performances en batteries Na-ion », thèse dirigée par Laurence CROGUENNEC (Institut de Chimie de la Matière Condensée de Bordeaux) et Christian MASQUELIER (Université de Picardie Jules Verne).

Le Prix « Biologie-santé »

Grégoire CULLOT, école doctorale Sciences de la vie et de la santé, pour ses travaux de recherche portant sur la « Génotoxicité des systèmes CRISPR-Cas9 » thèse dirigée par François MOREAU-GAUDRY (Biothérapie des Maladies Génétiques, Inflammatoires et du Cancer).

Le Prix « Spécial du jury international »

Maude WAGNER, école doctorale Sociétés, politique, santé publique, pour ses travaux de recherche portant sur l’« Approche longitudinale des facteurs de risque dans la démence : modélisation de trajectoires et d’effets cumulés» », thèse dirigée par Cécile PROUST-LIMA et Cécilia SAMIERI (Bordeaux Population Health Research Center).

Collège des écoles doctorales