Préparer sa mobilité internationale

Réaliser une mobilité internationale en cours de doctorat est une chance unique d’approcher de façon approfondie deux environnements scientifiques et d’amorcer un réseau professionnel en début de carrière, pour créer des opportunités d'échanges pendant et au-delà du doctorat. Il n’est pas rare que la collaboration établie se concrétise par un projet postdoctoral. Mais pour bien préparer sa mobilité, il est nécessaire d’anticiper les démarches.

© Frog 974 - Fotolia © Frog 974 - Fotolia

1. Discuter de votre projet avec votre directeur de thèse

Toute mobilité doit être validée par votre direction de thèse et votre unité de recherche. De plus, vous pourrez vous appuyer sur leurs réseaux pour contacter des équipes de recherche de votre spécialité dans des universités étrangères.

2. Recherche de financements

La recherche de financements pour une mobilité à l’étranger doit s’anticiper : les appels à candidatures pour des financements doivent se faire plusieurs mois voire un an avant le départ en mobilité.

Pour financer votre mobilité, vous pouvez vous rapprocher :

  • de votre unité de recherche
  • du collège des écoles doctorales via :
    • votre école doctorale de rattachement
    • le cas échéant, votre Graduate Program de rattachement
    • le bureau internationalisation

Il convient également d’adopter une démarche de veille stratégique pour cibler les financements adaptés à votre projet

Pensez notamment à vous inscrire aux listes de diffusion et actualités des associations, fondations, centres de recherche, laboratoires de votre domaine… Et n’hésitez pas également à recueillir des témoignages de (post)-doctorantes et (post)-doctorants déjà partis.

Certaines aides sont proposées par les ambassades dans le cadre de programmes bilatéraux ou encore des organismes de promotion de la culture / de l’enseignement supérieur. 

Pour connaître les opportunités de financements du collège des écoles doctorales et de l’université de Bordeaux, pensez à consulter votre adresse mail institutionnelle et la page suivante : Aides à la mobilité internationale

3. Anticipez les démarches administratives : visas, logements, permis de conduire, assurances,…

N’hésitez pas à en discuter auprès de vos collègues (enseignants-chercheurs, doctorants, post-doctorants,…) déjà partis.

Rappel

Pour tout déplacement (à l’étranger ou en France) dans le cadre de vos travaux de recherche, vous devez être en possession d’un ordre de mission (avec ou sans frais) établi par votre unité de recherche ou votre employeur le cas échéant.

Mise à jour le 19/05/2022

Internationalisation

Manon DUMAS
Chargée de projets - Programmes internationaux

Campus Peixotto - Bât A33 – Bur. 59
351 cours de la Libération (Tram B – Arrêt Forum ou Peixotto)
33405 TALENCE Cedex

+33 (0)5 40 00 24 65
Contacter par courriel

Informations COVID-19

Dans le contexte actuel, les départs à l’étranger ne sont pas garantis. Avant tout projet de mobilité, veuillez vérifier les consignes et restrictions sanitaires en vigueur en France, dans le pays où vous souhaitez vous rendre, ainsi qu’à l’université de Bordeaux :